L'histoire de la 190 SL

La Saga 190SL

1955 En 1955, dans la vague qui a suivi la victoire de Stirling Moss aux mille miles au volant d'une Mercedes 300 SLR, est née sous le crayon du dessinateur Karl Wilfret la 190SL petite sœur de la légendaire 300SL.

Le dessinateur Karl Wilfret travaillait au département compétition des fameuses “Flèches d'argent”. L'objectif était de concevoir un véhicule se rapprochant le plus possible des lignes de la 300SL, tout en offrant une voiture plus confortable à un coût plus accessible. Dans sa configuration finale, la 190SL est la réponse parfaite à ces deux impératifs.

Auparavant l'importateur officiel de Mercedes-Benz aux Etats-Unis, Max Hoffman, avait de son coté fait pression sur la maison mère pour qu'elle étudie un modèle de voiture qui garderait le caractère sportif des 300 SL, moins puissant et plus accessible au public. Ce furent les prémisses qui motivèrent la planification et la production de la 190 SL qui de plus bénéficia, en tant que nouveau modèle, de quelques innovations techniques déjà présentes sur les modèles Sedan 180. Tout d'abord ce fut le six cylindres 3 litres des 300SL, qui fut monté sur le prototype mais rapidement il fut remplacé par le quatre cylindres plus moderne de 1.897 cm3..

Début 1954 débarquent à New York deux prototypes du nouveau modèle 190SL Mercedes-Benz, (l'un des deux fut expédié par avion à Los Angeles). L'un des deux prototypes, était une version Roadster présentant une prise d'air sur le capot. Les deux prototypes remportèrent un immense succès ce qui permit de donner le feux vert à la production (l'importateur Max Hoffman s'étant engagé à en importer 200 par mois).

Mars 1955
Présentation au salon de Genève de la 190SL dans sa version définitive (Lignes moins agressives que sur le prototype).
mai 1955 Début de la production.

1962
Fin de la production.

  • Début
  • Imprimer
  • Partager
  • Mettre en favori
  • RSS